Parutions (2017)

La luce che non muore de Comasia Aquaro édition bilingue

 

A travers l'expérience de La lumière qui ne meurt, nous recevons symboliquement, de la main du poète, un flambeau lumineux : "Dans une main le soleil / dans l'autre le feu sacré de la nuit". A cet instant-là, nous réalisons que la poésie est capable de se rapprocher de ce qui "demeure mystère en pleine lumière", comme l'écrit Odysseas Elytis : "C'est alors seulement qu'il prend cet éclat qui séduit et que nous appelons Beauté. Beauté qui est voie ouverte - la seule peut-être - vers cette part inconnue de nous-mêmes, vers ce qui nous dépasse. Voilà, cela pourrait être une définition de plus de la poésie : "l'art de nous rapprocher de ce qui nous dépasse." (Discours pour le prix Nobel). Le mystère de la poésie réside dans cette force et fragilité : "La poésie sans défense résiste / comme une fleur sous les bombes." Et recevant la fleur de ses vers, nous remercions Comasia pour son don de poésie."
(Extrait de la préface de Angela Biancofiore)

Comasia Aquaro, née à Martina Franca (Tarente, Italie), a publié quatre livres de poèmes. Ses textes, traduits en plusieurs langues, ont été édités dans de nombreuses revues et anthologies internationales, ainsi que dans des revues en ligne. Elle a collaboré avec plusieurs artistes à travers des performances et lectures poétiques. Aujourd'hui elle anime le blog littéraire :
http://lalucechenonmuore.blogspot.fr

 

Traduit de l'italien par Pascale Climent Delteil

édition bilingue

ISBN : 2955561177
Éditeur : Levant (15/04/2017)

contact  euromedia.revuenotos@gmail.com

Actes de Journées d’Études Doctorales 2015 : Le religieux dans les sociétés des Suds

« Le religieux dans les sociétés des Suds : pratiques, représentations, ruptures » 
Actes des IIIe Journées d’Études Doctorales LLACS 2015

Les auteurs proposent des réflexions autour des axes suivants :
I. Idéologies et discours politiques au sein de la chrétienté occidentale (XVIe-XVIIIe siècles).
II. La circulation transatlantique des croyances et des pratiques religieuses.
III. La politique du culte.
IV. Par-delà les cultes officiels : mythes, hybridités, syncrétismes en Amérique Latine.
V. Imaginaire religieux et écritures littéraires.

 

Disponible en ligne.

 

Nuove frontiere del Sud Narrativa 39 / 2017


Coordination éditoriale de Margherita Marras, Giuliana Pias

Nuove frontiere del Sud propone degli studi in cui il Sud è analizzato a diversi livelli e attraverso prospettive internazionali e endogene. Se nei saggi teorici, storiografici, politici e letterari qui presenti s'incrociano temporalità e sguardi diversificati (tra Nord, Sud, Est e Ovest), il filo rosso che li unisce tutti è dato dalla necessità di ridare al Sud la sua antica dignità di soggetto pensante. Così, questo volume propone delle riflessioni sul Sud italiano e, in particolare, del Sud considerato come produttore di pensieri plurali (sul Sud e del Sud) che diventa un importante supporto per comprendere le nuove dialettiche e particolarità del Sud globale.

ISBN-10 284016289X

ISBN-13 9782840162896

Presses universitaires de Paris Nanterre 2017

 

« Louisa Paulin (1888 – 1944) de la vie à l’œuvre »

« Je suis née le 2 décembre, comme Francis Jammes, un dimanche, comme Mélisande, et en 1888 comme beaucoup d’autres gens… Mon pays est l’Albigeois et ma langue maternelle n’est pas le français, mais la langue d’oc. C’est en langue d’oc que j’ai entendu les premiers vers, ceux de nos chansons populaires. Et j’ai gardé de ma petite enfance le sentiment que la poésie n’est que chant et qu’elle ne saurait être le privilège de quelques-uns, mais le bien de tous, comme nos chansons populaires et les psaumes de nos offices.
C’est peut-être pourquoi j’ai toujours rêvé d’écrire des poèmes avec les mots de tout le monde, avec les mots de tous les jours, usés, mais riches de leur éternelle charge de misères et de joies. C’est ce que j’ai tenté… Et je rêve aussi d’un temps où on pourrait non pas vendre des poèmes, mais les donner, comme les fleurs des champs que chacun peut cueillir. »
C’est ainsi que Louisa Paulin se présentait elle-même dans une note autobiographique.
Les auteurs des communications ici rassemblées à la suite de la journée d’étude qui lui a été consacrée le 1er avril 2016 à l’Université Paul Valéry de Montpellier, ont été surpris et subjugués par la dimension de la femme, du poète, de la musicienne et de la lectrice, bien au fait de la problématique de la création contemporaine, tant en langue française comme en langue occitane.

Louisa PAULIN est née en 1888, à Réalmont, près d’Albi. D’abord  institutrice dans plusieurs villages du Tarn, elle devient professeur à Tulle où elle rédige ses premiers essais littéraires. Elle enseigne dix-huit ans en Limousin.
Les premières atteintes d’une maladie qui devait la priver progressivement de la vue et de toute liberté de mouvement l’incitent à se rapprocher des siens. Ce sera sa période la plus créatrice. Après deux années passées à Albi, admise à la retraite anticipée, elle revient à Réalmont où elle meurt le 23 avril 1944. 

                                                                Table des matières
  • Loïsà Paulin, escotar la Cançon del silenci. Maria-Joana Verny    
  • Les origines sociogéographiques de Louisa Paulin. Michel Bousquet    
  • La lenga de Loïsà Paulin. Jòrdi Blanc
  • Louisa Paulin e las voses del pòble : entre collecta e re-creacion. Maria-Joana Verny
  • Per sortir las cançons del silenci. Xavier Bach, Pierre-Joan Bernard
  • Antonin Perbosc, Max Rouquette, Louisa Paulin. Bruits d’ailes, ombres et chants d’oiseaux dans Sorgas (1940). Philippe Gardy.
  • « Et maintenant à nos amours : la poésie ! ». Les dialogues poétiques de Louisa Paulin avec ses correspondants  Antonin Perbosc et René Rouquier. Claire Torreilles
  • Correspondances des poètes Louisa Paulin – Antonin Perbosc et Lydie Wilson de Ricard – Auguste Fourès. Permanences et dissemblances. Rose Blin-Mioch
  • Louisa Paulin : cheminement dans les XIIe et XIIIe siècles. Raymond Ginouillac
  • Essai de bibliographie (primaire et secondaire) de Louisa Paulin. François Pic

ISBN 978-2-85927-121-3
www.vent-terral.com
22 €